fbpx
Comportementaliste équin

Le métier de comportementaliste équin, est souvent mal connu du grand public et peut être parfois confondu avec d’autres savoir–faire dans le monde du cheval.
C’est pourquoi nous allons voir aujourd’hui les différentes fonctions de cette profession émergente, ainsi que les compétences nécessaires pour l’exercer de manière professionnelle et performante.

COMPORTEMENTALISTE POUR CHEVAUX / EQUIN, L’ORIGINE : GARE A VOS SOURCES !

L’étude scientifique du comportement est apparue au XXe siècle à travers différents pôles d’observation comme la psychologie, la neuroscience ou bien encore les sciences sociales.
De cette émergence est né un réel intérêt concernant la place de l’animal dans notre société (principalement pour les canidés et les équidés). Cependant, dans cette vague médiatique, de multiples théories hypothétiques ont vu le jour. “ Ce déferlement médiatique, […] a aussi entrainé de nombreuses dérives : le développement de théories scientifiques pour le moins hasardeuses et le détournement de ces théories par des professionnels de l’éducation des animaux familiers souvent peu compétents, voire peu scrupuleux.” (cf : historique, “comportementaliste” par wikipédia). En effet, le métier de comportementaliste équin est en plein essor depuis les années 2000, mais requiert un savoir pointilleux pour être réellement compétent et développer un statut professionnel. C’est pourquoi, il faut prêter attention à cette appellation ainsi qu’aux multiples dérivés qui en découlent.

QU’EST-CE QU’UN COMPORTEMENTALISTE EQUIN ?

Le métier de comportementaliste pour chevaux, désigne initialement, le fait de conseiller un couple cavalier cheval en se basant sur des analyses et des connaissances comportementales afin d’orienter le binôme dans une problématique spécifique.
Le comportementaliste Equitalliance, en plus d’apporter du conseil, va aider en agissant avec le binôme cavalier-cheval tout au long d’un accompagnement technique et psychologique. Son rôle sera également d’apporter les solutions nécessaires à la résolution de comportements déviants en tous genres (agressivité, peur, baisse de motivation…) en prenant en compte la personnalité de chaque individu, ses besoins physiologiques, ainsi que les objectifs du propriétaire.

Être comportementaliste pour chevaux, consiste à être professionnel dans de nombreux domaines afin d’être capable de résoudre les multiples problématique qu’un cavalier ou un cheval, peut rencontrer.
En effet, en plus des connaissances comportementales et psychologiques essentielles, des savoirs concernant la physiologie de l’animal et l’éthologie sont absolument nécessaires. L’intervenant de ce métier doit être un expert dans son domaine et sera capable de déceler un comportement dû à une carence physiologique ou à une problématique uniquement comportementale.

A QUOI RESSEMBLENT LES INTERVENTIONS D’UN COMPORTEMENTALISTE EQUIN EQUITALLIANCE ?

Comme abordé précédemment, un comportementaliste standard, va apporter des conseils professionnels à ses clients afin de les aiguiller dans leurs problématiques et contacter un professionnel, de la santé, de l’éducation, si le cas échéant dépasse la limite de ses actions.
Or, nous allons maintenant voir ici ce qui s’ajoute dans les interventions d’un comportementaliste pour chevaux, certifié Equitalliance.

La Gestion de comportements déviants.

C’est l’une des fondations de ce métier.
Vous interviendrez auprès de couples cavalier-cheval, qui se retrouvent face à une situation à laquelle ils ne trouvent plus de solutions. Celle-ci peut persister depuis plus ou moins longtemps, avec différents stades d’intensité selon les cas.
Cela peut correspondre à un cheval « agressif » (cheval qui mord, cheval qui tape, se cabre, attaque…), à de la perte de motivation, à des tics de tous genre (à l’appui, de l’ours…), peur de tout (tondeuse, bâche, objets divers, autres chevaux…). On peut également retrouver des problématiques plus ciblées comme des difficultés à l’embarquement, par rapport aux sorties en extérieur, au sanglage, au pansage etc.

Le débourrage et la rééducation.

Le comportementaliste Equitalliance sera également formé au débourrage ainsi qu’à la rééducation du jeune et du moins jeune, cheval. Il pourra donc être contacté pour des apprentissages complets du sol à la selle en renforcement positif et à l’énergétique. Les points forts de ces méthodes résident dans la bonne émotion du cheval tout au long de l’apprentissage, faisant de ses futures expériences, des éléments enrichissants et stabilisateurs pour ses divers états psychologiques et émotionnels.

Comportementaliste équin

La partie énergétique et communication animale.

Dans le cursus de formation vous aurez également appréhendé les traitements énergétiques et la communication animale, piliers fondamentaux dans votre métier.
En effet, vous pourrez donc être sollicités pour effectuer des communications animales, et les inclure dans vos accompagnements afin d’aiguiller davantage le propriétaire sur les ressentis de son cheval ainsi que sur les causes profondes de certaines de ses réactions.
Les traitements énergétiques, tout comme la communication animale, vont être un facteur clé dans le bon déroulement de vos séances, qu’il s’agisse de gestion de comportements déviants ou bien de débourrage/rééducation.
Leur efficacité à rééquilibrer et traiter profondément tous les différents systèmes de l’animal auront comme impact, une amélioration de l’état général du cheval (émotionnel, psychologique et physique) et faciliteront alors la progression de l’équidé. De plus, initié par le cursus Lecture du Vivant©, vos soins peuvent également s’appliquer sur l’humain et auront donc les mêmes effets.
Vous l’aurez compris, isolés ou bien incorporés dans un accompagnement, les traitements énergétiques et la communication animale pourront également être une clé supplémentaire à votre métier.

La partie “humaine”.

Dans tous les accompagnements que vous effectuerez, la partie humaine sera tout aussi importante que la partie animale. En effet, vous rencontrerez parfois des cavaliers atteints psychologiquement (peurs, tristesse, stress, traumatismes…) par les troubles de leurs chevaux et pouvant être impliqués plus ou moins directement dans leurs problématiques.
En effet, les liens entre un cheval et son propriétaire sont bien plus profonds que de simples liens de “propriétés”. Le binôme en évoluant ensemble, crée des interconnexions émotionnelles et affectives influant mutuellement l’un sur l’autre.
Votre travail sera de gérer l’ensemble de ces influences afin qu’elles n’aient pas/plus d’impacts nocifs sur leurs relations et qu’au contraire, elles deviennent la force du couple.
Le comportementaliste va alors accompagner et traiter l’humain avec tous les outils acquis en formation afin de (ré)apporter un équilibre et une harmonie dans le couple.

A QUI EST DESTINE CE METIER ?

Ce métier est destiné à toutes les personnes souhaitant évoluer et aider à avancer des couples cavalier-cheval en difficulté.
Avoir l’amour du cheval mais aussi l’amour de l’humain est primordial.
Être créatif et savoir s’adapter à de multiples situations pourront être vos points forts, mais surtout les clés de ces apprentissages seront la motivation et l’amour pour la relation homme – cheval.
Grâce à cette profession, vous pourrez enfin apporter des solutions durables et éthiques aux couples en difficulté, et évoluer tous les jours aux côtés des chevaux et de leurs propriétaires, en se baladant au travers des diverses problématiques.
Alors si vous désirez enfin apprendre les clés de la gestion de comportements déviants, du débourrage étique et bienveillant, de la communication animale et des traitements énergétiques, et faire de toutes ces interventions votre quotidien, alors la formation de comportementaliste équin Equitalliance est faîte pour vous…
Vous pouvez prendre rendez-vous pour un diagnostic offert dès maintenant sur notre site dans la rubrique contact.


Et à très vite dans un prochain article!

Translate »